Très actif sur la scène du retrogaming au cours de ces dernières années, le géant japonais Nintendo continu sa croisade contre le téléchargement illégal de ses jeux en attaquant en justice Jacod Mathias, propriétaire des sites LoveRoms et LoveRetro. Dans sa plainte déposée auprès d'un tribunal fédéral en Arizona, Nintendo déclare qu'un nombre impressionnant de copies de ses jeux ont été reproduites, distribuées et exécutées publiquement sans aucune autorisation. Nintendo précise également que les deux sites proposent des BIOS propriétaires tout en utilisant des logos et personnages de la firme.

"Les défendeurs ne sont pas des joueurs occasionnels, mais plutôt des partis sophistiqués avec une connaissance approfondie de la propriété intellectuelle de Nintendo et plus généralement de l'industrie du jeu vidéo", déclare la firme.

Nintendo demande la fermeture des deux sites, 150 000 dollars pour chaque jeu contrefait et jusqu'à 200 000 dollars pour chaque violation de la marque. Avec pas moins de 140 jeux distribués illégalement et 40 violations à son effectif, la facture risque d'être très lourde pour l'accusé qui devra s'acquitter de 100 millions de dollars si la justice tranche en faveur de Nintendo.

Pour le moment, Jacob Mathias n'a fait aucune déclaration, mais en tentant d'accéder aux sites LoveRoms et LoveRetro, un message nous informe que ces derniers ont été désactivés.

Pour un joueur pratiquement activement l'émulation, cette action en justice pourrait surprendre, mais il est bon de rappeler que Nintendo a toujours condamné fermement le piratage de ses jeux récents ou d'anciennes générations et ce n'est pas donc la première fois que la compagnie s'attaque à des sites comme LoveRoms et LoveRetro.

Si Nintendo continu sa campagne acharnée contre le téléchargement illégal de ses jeux, il faudra sans aucun doute s'attendre à ce que d'autres sites tombent.

Mise à jour du 22/07/2018 :

Ce matin, le site LoveRoms est de nouveau accessible, mais son propriétaire a retiré tous les jeux, logos et personnages appartenant à Nintendo. Le site LoveRoms est toujours inaccessible, mais on peut supposer que ce dernier subira les mêmes modifications. Ainsi les visiteurs peuvent dès à présent continuer d'accéder au site afin d'y télécharger librement une multitude de jeux provenant d'autres plateformes.

Partager cet article